J'iFabrique

Google
 
sur le Web sur les blogs de Mr Vertigo

lundi, juillet 31, 2006

SPIP 1.9 : Le fichiers « index.php », votre point de départ

Attention : Si vous utiliser la version 1.8 de SPIP, je vous invite à consulter l'article suivant : Les fichiers « index.php » et « index.php3 » : votre point de départ avec SPIP. Ceci dit, si vous démarrez un projet avec SPIP, je vous conseille fortement devous lancer avec la dernière version : SPIP 1.9.

A l’installation, SPIP 1.9 c’est 1 base de données composée de 39 tables pour le contenu, 26 dossiers et 678 fichiers pour l'affichage et la présentation du contenu.

Maintenant à vous de jouer ! A vous de personnaliser le tout afin que votre futur site Web soit à votre image…

Explorons les fichiers livrés et essayons de comprendre comment tout ça fonctionne.

A la racine de votre site SPIP, c'est-à-dire à la racine du dossier dans lequel vous avez l'avez installé, vous dénombrez 9 fichiers et 6 dossiers. Parmi eux, votre point de départ, le fichiers « index.php ».

Le rôle du fichier « index » dans un projet Web

Comme dans toute maison, il faut une porte d'entrée. Le fichier « index » est la porte d'entrée de tout site Internet.

Lorsque vous tapez l’adresse d’un site Web dans votre navigateur Web sans indiquer de nom de fichier spécifique (« www.monsite.com » ou « www.monsite.com/mon_projet_spip/ »), le serveur Web appelé recherche un fichier « index », une porte d'entrée.

La plupart des serveurs sont configurés pour chercher par défaut le fichier « index.html ». S'il ne trouve pas, il cherchera le fichier « index.htm », puis le fichier « index.php » (si il s’agit d’un serveur Apache), ainsi de suite jusqu'à qu’il finisse par trouver un fichier « index ».

Si aucun fichier « index » n’est présent, il affiche de façon abrupte l’arborescence des fichiers et dossiers présents sur le serveur. Mais la plupart du temps, les réglages de sécurité sur les serveurs sont là pour palier à ce manque et renvoyer, si aucun « index » n’est présent, une page blanche, voir un message d’erreur.

Intéressons nous donc à ce fameux « index.php », votre porte d'entrée

Ne soyez pas timide, ouvrez le fichier index.php avec un éditeur de texte .

Au passage, si vous décidez d'adopter la « développeur attitude », sachez que l'éditeur de texte deviendra très vite votre meilleur ami. Le Bloc-note de Windows Xp et TextEdit sous Mac OS X sont extrêmement basics et risque de vous décourager très vite à lire ou écrire des lignes de codes. C'est la raison pour laquelle, je vous invite à découvrir deux excellents éditeurs de texte qui, selon les types de fichier lus, mettront un peu de couleur et de structure pour la lecture de vos fichiers sources :
  1. Sumltron, éditeur de texte évolué pour Mac OS X
  2. Notepad++, éditeur de texte évolué pour Windows Xp
Vous aurez alors la surprise de voir que ce fichier ne contient que deux lignes. L’une correspondant au commentaire du code et débutant ainsi par le caractère « # » et l’autre au code proprement dit :

# appel SPIP
include ('spip.php');

A travers la fonction « include », la page « index.php » récupère simplement le code source du fichier « spip.php » pour l’implémenter dans sa page et l’exécuter.

Ainsi le fichier « index.php » n'a rôle unique d'être la porte d'entrée de votre projet. Une façon complétement transparente pour l'utilisateur de donner à chaque fichier un rôle bien spécifique qui permettra au futur developpeur que vous êtes de vous y retrouver plus facilement.

Bienvenue dans l’univers du PHP…

Univers dans lequel il vous faudra acquérir certaines connaissances de bases pour comprendre comment SPIP fonctionne et y apporter le cas échéant certaines modifications afin que votre projet soit à votre image !

Mr Vertigo